Plein air

»

Plan d’action régional en plein air

En conformité avec les nouveaux mandats dévolus par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur aux URLS et dans la continuité de l’évolution du dossier plein air, le conseil d’administration de l’URLSM a adopté en février 2017 le plan d’action régional en plein air.

Les enjeux du plein air en Mauricie sont :

– Le soutien aux promoteurs, aux organismes de plein air, aux clubs et aux bénévoles.
– L’accès au territoire et à la pratique de l’activité/qualité des expériences.
– La concertation et la coordination locale, régionale et provinciale.
– Le développement et la pérennité des infrastructures/sentiers récréatifs, sites de plein air.
– L’utilisation d’activités d’animation et des moyens de diffusion en place pour assurer la promotion du plein air.

Vous pouvez consulter le Plan d’action régional en plein air, ici.

Pour la mise en œuvre du Plan d’action régional en plein air, l’URLSM a mis en place le « Comité plein air Mauricie ».

Les projets régionaux en plein air

Pour amorcer la mise en œuvre du Plan d’action régional en plein air, l’URLSM a convenu d’ententes de partenariat avec différents organismes, villes ou MRC.

Ces ententes visent spécifiquement le développement des habiletés et des compétences des enfants à pratiquer des activités de plein air.

Enfant nature

Enfant nature est une coopérative de solidarité reconnue comme entreprise en économie sociale. Sa mission est de contrer le déficit nature chez les jeunes par l’élaboration d’une nouvelle approche éducative expérientielle en plein air : la pédagogie nature.

Véloboucles Mauricie

Depuis plusieurs années, le projet de relier les territoires de la Mauricie, par une voie cyclable, était une priorité régionale.  Le tout s’est réalisé en 2017…

Les Véloboucles Mauricie s’étendent sur un parcours d’environ 380 kilomètres en passant par les villes de Shawinigan, de Trois-Rivières, de la MRC de Maskinongé, la MRC des Chenaux et la MRC de Mékinac. Chaque territoire assure la pérennité et l’entretien de ce projet collectif. Des collaborateurs ont également participé au projet, soit Tourisme Mauricie, Tourisme Shawinigan, Tourisme Trois-Rivières et le ministère des Transports, de la Mobilité durable et Électrification des transports (MTQ).

L’objectif des Véloboucles est de permettre aux cyclistes de la Mauricie de pouvoir pratiquer leur activité en toute sécurité et d’inciter les familles et les résidents de la Mauricie à s’initier à la pratique récréative du vélo. Également, les partenaires de ce projet y ont vu l’opportunité de faire profiter les cyclotouristes des attraits de la Mauricie.

La conception des boucles cyclables permet aux cyclotouristes de pouvoir visiter la région, par secteur, et de revenir à leur point de départ : « Ce qui est fort intéressant dans cette thématique, c’est le concept. On parle de véloboucles. La plupart des circuits cyclables offerts aux touristes sont linaires ou, tout simplement un aller-retour sur le même tracé. Les Véloboucles Mauricie ont ceci de particulier, c’est qu’ils offrent aux touristes, une randonnée cyclable d’un point A à un point B, sans revenir sur leurs pas », explique M. Réal Julien, président de l’URLSM. De cette façon, il est facile de prévoir une nuitée dans la région et de rester plus longtemps pour profiter des attraits touristiques.

Pour visualiser le tracé des Véloboucles, Cliquez ici.

Programme Cycliste averti

L’éducation cycliste à l’école primaire. Un programme de Vélo Québec, coordonné par l’URLSM.

Contexte : Alors que la sédentarité et l’obésité des jeunes deviennent des préoccupations croissantes de santé publique, les études montrent une baisse significative des niveaux de pratique du vélo chez les jeunes dans les dernières années. De plus, les jeunes cyclistes sont surreprésentés parmi les victimes d’accidents de la route. Le Programme Cycliste averti s’adresse aux élèves de cinquième et sixième année (10-11 ans).

But et objectif :

Déroulement : Le programme comporte quatre volets communs à l’ensemble des élèves, mais peut être précédé d’une mise à niveau pour les élèves ne sachant pas encore rouler à vélo.

1. Théorie de la sécurité routière (6 heures)
Animé par l’enseignant(e) titulaire de la classe, ce volet aborde les thèmes de sécurité à vélo de façon ludique, par des simulations, des animations interactives, des vidéos et des lectures. Ceci inclut 5 heures de théorie et 1 heure d’évaluation théorique.

2. Pratique en milieu fermé (6 heures)
Animé par l’enseignant(e) d’éducation physique et à la santé dans la cour de l’école, ce volet permet aux élèves de développer leurs habiletés à vélo par des jeux et des exercices. Ceci inclut 5 heures de pratique et 1 heure d’évaluation en circuit fermé.

3. Sortie de groupe sur rue (2 à 5 km)
Lors de trajets de 2 à 5 km autour de leur école, les jeunes, accompagnés d’encadreurs cyclistes qualifiés qui veillent à leur sécurité, sont confrontés à des situations courantes de la circulation à vélo et mettent ainsi en pratique les notions de sécurité routière apprises en classe.

4. Examen individuel sur rue (2 à 5 km)
Accompagné d’un adulte qui assure sa sécurité, l’élève parcourt un circuit similaire à celui de la sortie de groupe. Ses comportements et manœuvres sont évalués par l’accompagnateur et par des examinateurs postés à différents endroits du circuit.

La Mauricie est la première région, après Montréal à offrir le Programme Cycliste averti.

Développement des compétences chez les jeunes

L’URLSM collabore avec différents organismes du milieu afin de développer les compétences plein air chez les jeunes, notons les ententes de partenariat suivantes :

Répertoires plein air en Mauricie

Le plein air regroupe une multitude de disciplines et d’activités. Dans un esprit de promotion du plein air, l’URLSM vous invite à découvrir les sites de plein air en Mauricie.

Le plein air en Mauricie

Le plein air à l'école

Outils pour les enseignants 

Les essentiels du sac à dos

Trousse de premiers soins

Le plein air accessible

Une étude menée par le Laboratoire en loisir et vie communautaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en partenariat avec l’AQLPH et plusieurs organismes a permis de documenter les conditions favorables au développement d’une offre d’activités de plein air accessible.

Au regard des résultats de cette étude, des outils ont été développés pour soutenir les acteurs du milieu dans le développement d’une offre d’activités de plein air propice à soutenir la qualité de vie et un mode de vie plus actif pour les personnes ayant des incapacités.

Voici des documents d’information sur le sujet :

Outils en plein air

1. Les capsules plein air du Réseau des unités régionales loisir et sport du Québec #Onsortdehors!

 

 

Au Québec, on bouge en plein air

L’Avis sur le plein air Au Québec, on bouge en plein air! vise à outiller les intervenantes et les intervenants de divers milieux pour favoriser le développement et la promotion des activités de plein air au Québec.

Appuyé sur une revue de la littérature documentant les bienfaits de la nature, les politiques et les pratiques en matière d’activités de plein air, cet avis met notamment en valeur plusieurs initiatives inspirantes et présente des défis liés au plein air au Québec de même que des constats et des pistes d’action à envisager.

Nous vous invitons à consulter le document, en cliquant ici.

Soutien financier en activité physique et plein air

Programme d’assistance financière aux initiatives locales et régionales en matière d’activité physique et de plein air 2020-2021 (PAFILR). Il se divise en deux programmes. Pour connaître les conditions d’admissibilités, cliquez sur les liens suivants :

Documents à remplir pour faire une demande :

Objectifs du PAFILR

Soutenir la réalisation de nouveaux projets ou la bonification de projets existants, locaux et régionaux, favorisant directement la pratique d’activités physique et de plein air.

Notez : L’activité physique, qui comprend le sport, le loisir physiquement actif et le plein air, réfère à toute forme d’activité qui met le corps en mouvement et qui entraîne une dépense énergétique. Pour sa part, les activités de plein air désignent une activité physique, non motorisée et sans prélèvement, pratiquée à l’extérieur, dans un rapport dynamique avec l’environnement.

Date limite :

Notez que : Le programme PAFILR remplace et inclut le programme « Plaisirs d’hiver» qui avait pour objectif de faire la promotion des activités de plein air hivernales.

Responsable du soutien financier PAFILR à l’URLSM 

Hélène Houde
Conseillère en activité physique
helene.houde@urlsmauricie.com
819 691-3075 poste 6538

(Mis à jour : Mai 2020)

Responsable plein air à l'URLSM

Vous avez des questions ou aimeriez obtenir de l’information sur le plein air en Mauricie ? N’hésitez pas à contacter notre conseiller en plein air !

Jean-Guy Morand
Conseiller en plein air
jean-guy.morand@urlsmauricie.com
819 691-3075 poste 6539